Je suis ...

« Le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait dix fois le tour du monde, mais celui qui a fait une seule fois le tour de lui-même »
Confucius 

LIEGE

 

Pour citer Bouli Lanners : « Oufti, je suis de Liège »

C’est en cité ardente que mon âme a choisi de s’incarner. L’enfance et l’adolescence n’y furent pas des plus épanouies. : manque de confiance, sensation d’être différente, mal dans ma peau, « mais que suis-je donc venue faire sur cette planète ?? »

A 18 ans, dans le flou quant à mes choix de vie, je me lance dans une Licence en Sciences Commerciales et Marketing aux H.E.C.

Peinant à trouver ma place, je travaille d’abord dans le domaine des exportations (Chocolaterie Galler) puis surtout dans le secteur hôtelier (dont une saison comme G.O au Club Med à Marbella en 1992 qui a le mérite de me décoincer un peu)

Au décès de mon père en 2018, je pensais ne plus y retourner mais au contraire Liège reste ma ville de coeur que j’ai plaisir à redécouvrir et explorer, avec parfois des élans de m’y réinstaller.

C’est là qu’est venue l’envie d’écrire un blog.

IBIZA

 

J’y travaille de 1994 à 1998 dans le secteur hôtelier.

J’y atterris un peu par hasard (si tant est que le hasard existe), postulant à une annonce en Belgique et ne connaissant rien de sa réputation sulfureuse.

Des rencontres, des lectures, et surtout la belle énergie de l’île (en dehors des clichés véhiculés), viennent amplifier mon questionnement personnel.

Ibiza a marqué un cap important dans ma vie et sera toujours précieuse à mes yeux.

IBIZA

 

J’y travaille de 1994 à 1998 dans le secteur hôtelier.

J’y atterris un peu par hasard (si tant est que le hasard existe), postulant à une annonce en Belgique et ne connaissant rien de sa réputation sulfureuse.

Des rencontres, des lectures, et surtout la belle énergie de l’île (en dehors des clichés véhiculés), viennent amplifier mon questionnement personnel.

Ibiza a marqué un cap important dans ma vie et sera toujours précieuse à mes yeux.

NOTTINGHAM

 

Presque sur un coup de tête, je quitte Ibiza fin 98 et me rends en Angleterre, suivre un cours de deux ans dont on m’a parlé, pour l’obtention d’un « Diploma in Holistic Therapies ».

A l’époque, je n’avais jamais été massée, mais intuitivement ce cours me parle.

Il englobe, entre autres, l’apprentissage du massage suédois, de la réflexologie plantaire, des huiles essentielles.

BRUXELLES

 

En 2001, des circonstances familiales me font rentrer en Belgique.

Je me lance comme Freelance pour l’espace bien-être du premier centre de fitness Aspria qui ouvre justement ses portes (une belle synchronicité).

Après 3 ans, je décide de m’éloigner de la dynamique trop commerciale de ce type de gros centres et de travailler seule pour offrir un accueil exclusif et personnalisé, dans un cadre dont j’orchestre tous les éléments.

Certaines clientes m’ont fait remarquer au moment où je rédige ce nouveau site en 2024, qu’elles viennent chez moi depuis 20 ans ; j’ai beaucoup de gratitude pour cette confiance renouvelée au fil des années.

BRUXELLES

 

En 2001, des circonstances familiales me font rentrer en Belgique.

Je me lance comme Freelance pour l’espace bien-être du premier centre de fitness Aspria qui ouvre justement ses portes (une belle synchronicité).

Après 3 ans, je décide de m’éloigner de la dynamique trop commerciale de ce type de gros centres et de travailler seule pour offrir un accueil exclusif et personnalisé, dans un cadre dont j’orchestre tous les éléments.

Certaines clientes m’ont fait remarquer au moment où je rédige ce nouveau site en 2024, qu’elles viennent chez moi depuis 20 ans ; j’ai beaucoup de gratitude pour cette confiance renouvelée au fil des années.

Michèle Fox

LE VOYAGE INTERIEUR

 

En parallèle de cette reconversion, c’est tout un cheminement intérieur qui émerge et se poursuit aujourd’hui.

J’ai certes eu la chance et l’élan de découvrir un peu le monde (Nouvelle Zélande, Afrique du Sud, Cuba, Pérou, Thaïlande, Kerala, désert tunisien, Montréal, République Dominicaine, Maroc) et j’en suis heureuse.

Force est de constater que parfois c’était pour aller voir ailleurs si l’herbe était plus verte, ou tomber dans le mirage d’un voyage initiatique qui apporterait des réponses à mes questions existentielles

« L’important c’est le chemin et non l’arrivée » Vincent Thomas Rey 

Dans cette quête de moi-même omniprésente depuis des années, j’ai beaucoup tâtonné, essayé, découvert. C’est toujours avec plaisir que je partage mes bonnes adresses et expériences avec les client/es pour qui cela peut être pertinent.

Un fil rouge très intéressant a été l’astrologie karmique, découverte en 2002, d’abord par la lecture de mon thème natal, puis le soutien régulier d’un professionnel compétent dans ce domaine (bien loin du cliché de « Madame Irma » – Merci David). Depuis fin 2023 j’ai décidé (enfin) de m’y intéresser de plus près en suivant des cours (merci Lisa). Une façon symbolique de m’approprier les tenants et aboutissants de mon incarnation actuelle. Je pose ici l’intention de mettre un jour ces connaissances au service de ma clientèle.

J’ai expérimenté les fleurs de Bach, les soins énergétiques (Reiki, travail sur les mémoires cellulaires, Laho Chi), la kinésiologie, la lecture des mémoires akashiques, les cercles de femmes, les constellations familiales, le tantra thérapeutique (loin du côté sulfureux que cela évoque hélas).

La danse libre aussi ( 5 rythmes, open floor, méditation en mouvement, biodanza) qui est dorénavant une belle ressource pour moi : juste être présente au corps avec fluidité, exprimer et relâcher ce qui doit l’être sans sabotage du mental.

Quand je regarde en arrière, tout était juste dans ce parcours. Chaque exploration avait lieu d’être, même si je me suis parfois perdue dans cette recherche à l’extérieur de réponses qui au fond, étaient depuis toujours à l’intérieur de moi (et dont il me fallait juste me souvenir)

Aujourd’hui, dans un contexte planétaire chaotique, je suis convaincue qu’une vision plus spirituelle de notre bref passage « ici », est la seule clef possible pour un « demain » qui tienne la route. Comme Gandhi le disait : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

Personnellement je continue à cheminer tout en cherchant « ma posture juste » (pour paraphraser Thierry Janssen) face à certaines mouvances du développement personnel que je ressens dans l’illusion de recettes miracles, voire le marketing/business (sans les critiquer car tout/chacun a sa place dans ce qui se joue en ce moment).

Je trouve très éclairants les enseignements d’Eckhart Tolle ( auteur entre autres du « Pouvoir de l’Instant Présent ») et de Charlotte Hoefman.

Cette dernière met en avant l’importance de la Présence à soi et de l’espace depuis lequel on réalise ses actions (Comment « être » en « faisant ») ; j’en suis encore loin mais cette voie de la « qualité d’être » me parle.

Après m’être longtemps demandée si je vais « y » arriver, je perçois que ce « y » est un leurre car tout est déjà là ici et maintenant.

J’ai dernièrement (printemps 2024) ressenti beaucoup de joie, d’humanité et de bienveillance dans des activités aussi « simples » qu’un atelier de fabrication de pain au levain et une initiation à la permaculture. En pulsant sur les percussions du collectif Sysmo, en marchant les 20 kms de Bruxelles, en vivant la Traversée de la Nuit (nuit blanche de poésie, de danse, de slam dans le cadre du festival Maelström), ou en assistant à la Zinneke Parade,

La vie, dans la simplicité de ces instants, est au final la meilleure éveilleuse de conscience et ouvreuse de cœur.

« L’ego dit : Quand tout sera en place, je trouverai la paix. L’âme dit : Trouve la paix, et tout se mettra en place » Citation bouddhiste

Namasté

« je salue le soleil qui est en vous »